Un séisme de magnitude 5,0 secoue Kindia et environs

(Guinée Eco)-Hier mercredi 03 février 2021, un tremblement de terre de magnitude 5,0 s’est produit en Basse Guinée, principalement dans la région de Kindia. Selon le United States Geological Survey (USGS), ce séisme a frappé à une faible profondeur de 14,4 km sous l’épicentre situé à une quarantaine de kilomètres du chef lieu de région.

Une piste rurale de Télimélé (Photo d’archives)

Ce séisme, qui a été ressenti dans plusieurs localités de Kindia, Télimélé, Coyah, Dubréka, Forécariah et même de Conakry a fait des dégâts par endroits. « Sur la base des données sismiques préliminaires, le séisme n’aurait pas dû causer de dégâts importants, mais a probablement été ressenti par de nombreuses personnes comme de légères vibrations dans la zone de l’épicentre », souligne VolcanoDiscovery, une agence spécialisée dans l’observation sismique.

Au micro du site Guineematin.com, une source indique que c’est aux environs de 10 heures que des secousses ont été ressenties dans plusieurs districts de la sous-préfecture de Bangouyah, notamment à Tènè Warkhalan, une localité qui n’est pas à sa première expérience en la matière.  « Cela fait plus de 5 fois depuis le début du mois de janvier que la terre tremble dans notre localité. Avant, c’est la nuit qu’on ressentait les secousses, qui vous donnent l’impression que votre lit se détache. Mais pour le cas d’aujourd’hui, c’est vers 10 heures qu’il y a eu le tremblement de terre. Et, celui-ci a causé quelques dégâts », révèle ce témoin.

A Konkouré, dans la sous-préfecture de Kollet relevant de la Préfecture de Télimélé, le séisme du mercredi a été ressenti et provoqué des dégâts par endroit. Souleymane Bah, originaire de Dilé Tounny a confié à un journaliste de Guinee-eco.info  que sa maison a été fissurée à la suite des secousses.  Une épreuve de plus pour ce citoyen déjà affecté par les travaux d’aménagement du barrage hydroélectrique de Souapiti à cause desquels plusieurs villages de la zone été délocalisés ou isolés par la montée des eaux du fleuve Konkouré.

Ce tremblement de terre a été également été ressenti dans la sous-préfecture de Sinta, notamment à Kambanya où des témoins affirment avoir entendu des objets tomber autour d’eux à cause des secousses.

Les tremblements de terre ne sont pas fréquents en Guinée. Le plus mémorable est celui qui avait frappé le pays dans les années 80, avec comme épicentre Koumbia dans Gaoual.

Focus de Guinee-eco.info

Leave A Reply

Your email address will not be published.