Trois questions à Dr Oumar Diouhé Bah, Directeur Général du Laboratoire Biomar-24

(Guinée Eco)-Dans un entretien qu’il a accordé à votre journal en ligne, Dr Oumar Diouhé Bah, Directeur Général de Biomar-2, un laboratoire biomédical de premier plan en Guinée, revient sur les grandes lignes de sa récente participation à des foras sur les questions de santé en Allemagne et en France. Il évoque notamment les enseignements qu’il tire de ses évènement et des retombées pour son labo et pour la Guinée. Lisez ! 

Guinee-eco.info : Dr Oumar Diouhé Bah, vous êtes actuellement en Europe où vous avez  participé à des foras majeurs sur les questions de santé. Pouvez-vous nous en dire quelques mots les différents évènements auxquels vous avez participés et en quelle qualité ?

Dr Oumar Diouhé Bah : Je vous remercie de m’avoir donné l’opportunité de m’exprimer sur des questions de santé  Effectivement, nous avons participé en tant que représentant du laboratoire Biomar-24 à ces évènements majeurs dans le domaine de la santé à Düsseldorf en Allemagne et au Palais des congrès de Paris en France.

En Allemagne, il y a eu MEDICA, qui est le plus grand salon mondial de la médecine qui s’est déroulé du 18 au 21 novembre à Düsseldorf. Il a accueilli plus de 120 000 visiteurs, plus de 5 000  exposants, fabricants de matériel médical, distributeurs, praticiens  venant de plus de 70 nations. Outre les expositions, il y avait de nombreux forums qui constituent des plates-formes pour l’échange de savoir-faire, des démonstrations des dernières technologies.

Le salon comporte plusieurs secteurs: la technique laboratoire et les diagnostiques, la médecine électrique et technique médicale, la physiothérapie et la technique d’orthopédie, les articles de consommation courante, la médecine personnalisée, la médecine du sport, la médecine militaire et d’urgence, les technologies d’information et de communication, etc.

A côté, vous avez Compamed qui est le salon qui s’adresse aux acheteurs techniques, directeurs de production, ingénieurs / techniciens, ingénieurs d’études, spécialistes de l’emballage ou gestionnaires et présente la gamme complète de produits, matériaux et services de de l’industrie médicale :

  • Solutions High Tech
  • Matières premières et pré-produits
  • Composants d’appareils médicaux
  • Equipement et technologies pour la fabrication d’appareils médicaux
  • Emballages et services etc.

En France, il s’agissait des JIB (Journées de l’Innovation en Biologie), qui se sont déroulées du 21 au 22 novembre 2019, au Palais des Congrès de Paris. Elles sont la vitrine de l’innovation en biologie médicale.  Avec plus de 3 500 participants, composés de de décideurs de la profession, de leaders hospitaliers et libéraux des biologistes privés et publics, des industriels, fournisseurs etc.

Des thèmes précis sur les innovations techniques, scientifiques et organisationnelles ont été présentés. Ce qui favorise la synergie de tous les acteurs du secteur  au profit de tous et en premier les patients. C’est un lieu de découverte, de rencontre, de débat et de formation. Elles sont accès surtout sur l’avenir de la profession et de celui des biologistes.


Guinee-eco.info : Quels enseignements tirez-vous des différentes rencontres que tu as eues au cours de ce séjour européen ?

Dr Oumar Diouhé Bah : C’est qu’il y a aujourd’hui une évolution rapide de la technologie médicale et surtout beaucoup d’innovations, base de l’augmentation de l’espérance de vie dans les pays développés. Les barrières entre professionnels de santé sont entrain d’être cassées dans le but d’avoir des méthodes de traitement modernes pour le malade.

Cette technologie moderne, permet de réduire de façon significative, les dépenses de santé et d’améliorer la qualité de vie grâce à des meilleures thérapies. Une belle rencontre entre les professionnels des cinq continents avec une même vision sur l’avenir des soins de santé dans le monde.

Guinee-eco.info : Quelles retombées peut-on attendre de votre participation à ses évènements sur la qualité de service de votre Laboratoire Biomar-24?

Dr Oumar Diouhé Bah : Biomar-24, dans sa logique permanente d’améliorer les conditions de vies des populations par l’accès aux soins de qualité par un diagnostic précis, trouve à travers ses rencontres internationales, des contacts avec les détenteurs des dernières technologies, des laboratoires leader en Europe et dans le reste du monde qui sont des méga groupes.

Malgré toutes les difficultés rencontrées, notre laboratoire parvient à s’équiper de machines fonctionnelles avec le standard international et à répondre à une partie des besoins de nos compatriotes et de tous ceux qui vivent en Guinée.

A travers ces rencontres, notre laboratoire reste connecté à un réseau moderne et international de laboratoire et noue des partenariats solides avec les firmes leaders. Nous arrivons à initier de nouvelles techniques et introduire de nouveaux examens dans l’intérêt des malades.

A ce jour, plusieurs examens qui ne se faisaient pas en Guinée peuvent être réalisés chez nous sans avoir à payer un billet d’avion, de frais d’hôtel et de séjour. Ce qui aide à réduire les évacuations sanitaires par manque de diagnostic précis.

Propos recueillis par Bachir Sylla

Leave A Reply

Your email address will not be published.