Santé : le Programme national de lutte contre les maladies tropicales négligées veut plus d’argent pour relever ses défis

(Guinée Eco)-Au terme d’un atelier de cinq jours qui a réuni  des cadres du ministère guinéen de la santé et des acteurs de la société civile et de la presse, la semaine dernière à Coyah, le Programme national de lutte contre les maladies tropicales négligées a plaidé pour plus de financements en sa faveur pour lui permettre de relever ses défis.

Les 34 participants ont travaillé sur un document technique  synthèse et ont révisé le plan national de plaidoyer contre les maladies tropicales négligées pour la période de 2022-2024. Les contraintes, les objectifs à atteindre, les défis ou les obstacles, tout est identifié par les acteurs.  L’activité a été financée par Helen Keller International à travers l’ONG Jeunesse Secours.

« L’identification des activités réalisées, celles non réalisées, des défis, et des opportunités, ont permis aux participants de procéder à la révision du plan de plaidoyer avec à la clé la définition des nouvelles actions stratégiques de plaidoyers en direction des partenaires technique et financiers et de décideurs étatiques et non étatiques en faveur de plus de financement des MTN en Guinée », résume Hadja Fanta Sow, responsable de communication du ministère de la santé au nom de participants.

 Le plan de plaidoyer révisé place maintenant à sa mise en œuvre, selon le coordinateur adjoint du programme national de la lutte contre les MTN. Dr André Goépogui rappelle que la Guinée fait partie des 28 pays dans le monde qui ont toujours plus de 6 maladies qui coexistent sur leurs territoires.

« Après les enquêtes nous avons retenu huit maladies tropicales négligées en Guinée. Elles constituent un problème de santé au sein de nos communautés. Et ces maladies c’est la Lèpres ; l’ulcère de Buruli ; la trypanosomiase africaine ou maladie de sommeil ; la Schistosomiase ou la Bilharziose ; la Filariose lymphatique, le Trachome, l’Onchocercose et les Géo Helminthiases », regrette Dr André Goépogui.

 Le directeur de l’ONG Jeunesse Secours l’un des organisateurs de cette cérémonie espère qu’avec le concours de tous les maladies tropicales négligées seront éradiquées en Guinée.

« La combat ne fait que commencer. Nous croyons que d’ici à 2030 nous viendrons à bout des maladies tropicales négligées en Guinée », ambitionne le directeur exécutif de l’ONG Jeunesse Secours, l’un des partenaires  financiers du PNLMTN.

En attendant, les maladies tropicales négligées continuent à  défigurer, déshumaniser, et maintenir leurs sujets dans une pauvreté accrue. Malgré tout, elles sont négligées par les bailleurs à travers le monde.

« 0,6% des financements mondiaux sont alloués aux MTN. Ce qui est très insuffisant pour faire face à ces maladies, d’où le nom de maladie tropicale négligée.  Notre objectif, c’est de parvenir à rayer le mot négligé et qu’on parle maintenant des maladies tropicales à éliminer ou à contrôler de manière définitive », explique Papa Momar Sokhona Touré, analyste politique à SpeakUpAfrica.

Mamoudou Boulléré Diallo pour Guinée-eco.info

Leave A Reply

Your email address will not be published.