Polémique: un ancien ministre révèle l’origine de la confusion autour de la dépouille de Sékou Touré

0

(Guineeco.info)-Trente trois ans après la mort au pouvoir d’Ahmed Sékou Touré, le premier président de la Guinée indépendant continue de susciter la polémique chez ses compatriotes. Adulé par les uns, méprisé par les autres, l’homme est resté égal à lui-même.

Le 26 mars dernier, à l’occasion de la commémoration de son décès, Madifing Diané, l’ex-ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, a levé un coin du voile sur le mystère entretenu autour du lieu où repose l’ancien « responsable suprême » de la Révolution guinéenne.

Dans son intervention, l’ancien ministre a indiqué que si le corps d’Ahmed Sékou Touré n’était pas au Mausolée de la Grande Mosquée Fayçal de Conakry, il ne serait pas là. « Je suis de ceux qui ont participé au lavage de son corps. Je suis celui qui a amené le linceul, on l’a sorti du cercueil pour le laver, le mettre dans son linceul et le replacé dans son cercueil. Je suis de ceux qui l’ont porté sur l’épaule de la grande Mosquée jusqu’au Mausolée de Fayçal, ici », a assuré M. Diané.

A l’origine de la Confusion

Poursuivant, il explique que la confusion entretenue autour du rapatriement du corps de l’ancien président guinéen, décédé à Cleveland aux Etats-Unis, serait venu de Nabyka Diallo, ancien ambassadeur de Guinée en Arabie Saoudite. Selon lui, le vendredi 30 mars 1984, jour de l’inhumation du Président Sékou Touré,  l’ambassadeur Diallo était à la Kaaba, où le grand Imam de la sainte mosquée, informé du décès du président guinéen, aurait invité les fidèles à prier pour l’illustre défunt.

« C’est ce message qui est arrivé en Guinée le 1er avril 1984. On nous a envoyé l’original, c’était le télex. La copie est restée sur le fond du télex. Le 03 avril 1984 c’était le coup d’Etat. Sept jours après, le travail a commencé. Les fonctionnaires des télécommunications, ont vu la copie de ce message qui disait que le grand Imam de la Mosquée de la Kaaba a prié par intention sur le corps d’Ahmed Sékou Touré. L’information a été ainsi déformée. Cette intention a été enlevée pour dire qu’on a prié sur le corps du président à la Kaaba », a conclu l’ancien ministre de la Sécurité.

Les larmes de Mama Kanny

Diané intervenait ainsi en marge de la cérémonie commémorative de l’an 33 de la disparition de celui qui a régné de main de fer sur la Guinée pendant 26 ans. Ladite cérémonie a été organisée par les proches du défunt président, à la Grande mosquée Fayçal de Conakry, où l’on a procédé à la lecture du saint Coran avant le dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe de l’ancien président, par la ministre du Plan et de la Coopération Internationale, Mama Kanny Diallo, qui n’a pu retenir ses larmes.

Tafsir Bah

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.