Orange Guinée condamnée à payer plus de quinze milliards de GNF à une artiste guinéo-sénégalaise

(Guineeco.info)-Le tribunal de première instance de Dixinn aurait condamné ce vendredi 7 avril, la société Orange Guinée au paiement 10 milliards 250 millions de francs guinéens en réparation et 5 milliards de dommages et intérêts à Suk’Arts qui défend les intérêts de l’artiste Guinéo-Sénégalaise, Khady Diop, dont le titre « Moumma » a été illégalement utilisé par cet opérateur de téléphonie mobile comme sonorité d’accueil de ses abonnés, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Cette condamnation, si elle était confirmée, serait une première victoire pour la maison de production Suk’arts qui n’est pourtant pas une structure très connue du grand public guinéen. Ses dirigeants avaient pourtant cru en la justesse de leur combat en tentant vaille que vaille à rétablir une injustice faite à leur protégée Khady Diop avec qui ils sont liés par un contrat exclusif de fixation, de reproduction et de communication des interprétations de la jeune artiste au public sur tous les supports, notamment photographiques, vidéographiques, multimédia et par tout autre procédé de communication actuel.

C’est sur la base d’un constat d’huissier que la jeune structure de production avait mis en évidence l’utilisation sans autorisation préalable de la chanson de l’artiste comme tonalité d’attente en musique ou tonalité d’attente en défaut par la Société Orange Guinée en direction de ses d’abonnés du réseau GSM. De quoi justifier une plainte qui a fini par porter ses fruits. « Ils ont été condamnés au paiement de 10 milliards 250 millions de GNF en réparation et 5 milliards de dommages et intérêts », s’est félicité Abdourahmane Diallo, cogérant de la Structure que nous avons joint après le verdict du tribunal.

Les sommes imposées à la société de téléphonie représentent exactement le montant des prétentions initiales de Suk’arts. Sur la base d’un calcul simple, cette maison de production avait réclamé à Orange Guinée une somme de dix milliards 250 millions de francs guinéens de dommages et intérêts, correspondant au rapport qu’elle a fait entre le coût de souscription à la tonalité en musique (2050 GNF) que pratique la société au nombre d’abonnés qu’elle revendique sur le territoire guinéen (5 millions).

Une source proche de la société Orange Guinée que nous avons contactée dans la soirée de ce vendredi  dit n’être pas au courant de la décision du Tribunal de Dixinn en faveur de la maison de production Suk’arts.

Bachir Sylla

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.