Médias et gouvernance: AMIG dévoile les lauréats du « Prix du Grand reporter sur l’eau et la Santé »

0

Le 9 décembre, à l’occasion de la journée internationale de la lutte contre la corruption, l’Association Médias Intégrité Guinée a remis les prix aux lauréats de la deuxième édition du Concours dénommé « Prix du Grand reporter sur l’eau et la santé en Guinée » qu’elle a organisé grâce à un financement du PNUD (Programme des Nations-Unies pour le Développement.

Sur 21 postulants, huit journalistes de la presse nationale ont été primés sur la base du travail d’un jury indépendant composé de journalistes et de professeur d’université. Les lauréats ont reçu des matériels de travail divers : un ordinateur portable pour les premiers de la catégorie presse écrite et en ligne, qui ont obtenu les meilleures notes, un appareil photo numérique et un Smartphone pour la première de la catégorie télé, un Smartphone et un disque dur externe pour la première de la catégorie Radio. En plus du matériel, chacun des quatre premiers a eu droit à un trophée (en bois sculpté). Le deuxième de chacune des quatre catégories en compétition a été gratifié d’un disque dur externe en guise d’encouragement.

Hassane Kaba, DG de la Mison de la Presse présentant le Rapport du Jury
Hassane Kaba, DG de la Mison de la Presse présentant le Rapport du Jury

En présentant le rapport du jury qu’il a présidé, M. Hassane Kaba, Directeur général de la Maison de la presse a fait état des manquements constatés chez nombre de concurrents. Il s’agit notamment du  manque d’esprit de synthèse, de problèmes de titraille, du bas niveau de langue, de difficultés dans l’emploi des citations, du non-respect de la technique de la pyramide inversée et du manque de décor pour la plupart des magazines présentés.

Aux organisateurs, le jury a vivement recommandé d’être désormais plus précis dans l’élaboration des critères de participation et des règlements des prochaines éditions, de respecter le délai inscrit dans l’agenda des concours et d’insister sur la maîtrise de la langue d’expression et de l’outil informatique.

Dans son discours de bienvenue, le Président de l’AMIG, s’est félicité de l’engouement suscité par cette deuxième édition qui a enregistré 21 concurrents  contre 17 lors de l’édition précédente. Il a par ailleurs rappelé les objectifs du concours et justifié le choix porté sur les secteurs de l’eau et de la santé qui constituent une réelle préoccupation pour les Guinéens.

Evoquant le retard mis dans l’organisation de cette cérémonie de remise, le président de l’AMIG, l’explique notamment par la crise sanitaire liée à l’épidémie d’Ebola qu’a connu la Guinée et qui a conduit certains partenaires techniques et financiers comme le PNUD à changer de priorité dans l’allocation de leurs ressources. Mais il estime que  « mieux vaut tard que jamais ! ».

Ousmane Camara, Président par intérim de la HAC et Samory Keita, Président de l'AMIG
Ousmane Camara, Président par intérim de la HAC et Samory Keita, Président de l’AMIG

« La cérémonie tant attendue a fini par avoir lieu et à bonne date, parce que ayant coïncidé à la Journée Internationale de la lutte contre la corruption », s’est réjoui Samory Keita, qui a avoué que cette cérémonie a été rendue possible grâce à l’appui financier du PNUD, à travers le Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique et au Renforcement des Capacités (PAGDRC), qui a mis les moyens à la disposition de son association.

Au nom de son institution, Abdou Latif Haïdara, l’expert en Gouvernance du PNUD a félicité l’AMIG pour son leadership ayant permis de conduire projet à son terme, en dépit des difficultés qui l’ont jalonné. Il a fustigé la mauvaise gouvernance qui mine la Guinée et invité les journalistes à participer au combat contre ce fléau qui freine le processus de développement socioéconomique du pays.

Dans une brève allocution, M. Ousmane Camara, le président par intérim de la HAC s’est réjoui de présider une telle cérémonie. Selon lui, le simple fait de participer à un concours est déjà un mérite pour un journaliste, car il aura ainsi accepté de se comparer et de confronter son travail à celui d’autres confrères et d’autres organes de presse. Lui, trouve le nombre de concurrents assez faible si l’on tient compte du nombre médias en Guinée.  Il a encouragé ces genres d’initiatives et promis l’accompagnement de la Haute autorité de la communication dont l’une des prérogatives est de participer à la formation et au perfectionnement des journalistes guinéens.

Voici la liste des gagnants du Concours :

                                                                             Télévision:

kadiatou-diallo-laureate-tv-reagit-a-chaudPremier prix : Kadiatou Diallo Gangan TV, pour son enquête sur « les branchements clandestins » au niveau du réseau de distribution d’eau de la SEG. Elle a gagné un appareil photo numérique, un smartphone et un trophée sculptée en bois.

Deuxième prix: Mariama Bailo ly de TATV pour son enquête sur la  « prolifération des unités de fabrique d’eau minérale en Guinée ». Elle gagne un disque dur externe.

Radio:

Premier prix: Kadiatou Bangoura de Kania Zic fm pour son enquête sur les « difficultés d’approvisionnement en eau à Kindia ». Elle gagne un Smartphone, un disque dur externe et un trophée en bois sculpté.

Deuxième prix: Fanta Condé de la Fondation Hirondelle pour son enquête sur la problématique de la « gratuité de la césarienne en Guinée ». Elle gagne un disque dur externe.

                                                                                   Presse écrite:

alpha-camara-laureat-presse-ecrite

Premier prix: Alpha Camara du journal Le Standard pour son enquête intitulée « Gratuité des soins obstétricaux, de la césarienne: la volonté du chef de l’Etat a encore du mal à s’exprimer dans nos hôpitaux ». Il gagne un ordinateur et un trophée en bois sculpté.

Deuxième prix: Asmaou Barry du groupe de presse Le Lynx-La Lance pour enquête intitulé « Santé: la contrefaçon de médicaments prolifère ». Elle gagne un disque dur externe.

Presse en ligne

Premier prix: Elisa Camara de kibanyiguinee.info pour son enquête intitulée « Guinée/Marché madina: au cœur de la contrebande des produits pharmaceutiques ». Elle gagne un ordinateur et trophée en bois sculpté.

Deuxième prix: Sériane Théa de kaloumpresse.com pour son enquête intitulée « Forécariah: Moussayah et ses eaux de consommation à ciel ouvert ». Elle gagne un disque dur externe.

 

BS

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.