L’ONU débloque 100 millions de dollars pour les crises humanitaires sous-financées

(Guinée Eco)-Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Martin Griffiths, a débloqué vendredi 100 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour soutenir des opérations humanitaires sous-financées dans 11 pays d’Afrique, des Amériques, d’Asie et du Moyen-Orient.

Alors que la vie et les moyens de subsistance des gens sont menacés par les conflits, les urgences climatiques, la faim et les déplacements forcés, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) estime que 204 millions de personnes, parmi les plus vulnérables dans le monde, auront besoin d’une aide humanitaire cette année.

« Des millions de personnes souffrent de difficultés sans précédent lors de conflits, de sécheresses, d’inondations et d’autres urgences humanitaires où l’ampleur des besoins dépasse largement les ressources dont nous disposons », a déclaré dans un communiqué Martin Griffiths, ajoutant que « cette allocation du CERF permettra de s’attaquer à ce problème de front ».

Sept pays africains parmi les onze crises sous-financées

Le financement du CERF permet de combler les lacunes et de remédier aux déséquilibres de financement. L’allocation d’aujourd’hui permettra d’intensifier les opérations humanitaires au Yémen (20 millions de dollars), au Soudan du Sud (14 millions de dollars), au Myanmar (10 millions de dollars) et au Nigéria (10 millions de dollars).

Des fonds seront également alloués au Bangladesh (9 millions de dollars), à l’Ouganda (8 millions de dollars), au Venezuela (8 millions de dollars), au Mali (7 millions de dollars), au Cameroun (6 millions de dollars), au Mozambique (5 millions de dollars) et à l’Algérie (3 millions de dollars).

Grâce à ce financement supplémentaire, le CERF a alloué un montant record de 250 millions de dollars jusqu’à présent cette année par le biais de son guichet des urgences sous-financées.

« Je remercie les donateurs qui ont déjà généreusement promis 502 millions de dollars pour le CERF cette année, et je demande instamment à tous les donateurs de continuer à se concentrer sur ces crises sous-financées », a ajouté le Chef d’OCHA.

Plus de 17 milliards reçus

Plus globalement, les besoins de financement ont atteint 49,5 milliards de dollars cette année, et avec 17,6 milliards de dollars reçus jusqu’à présent, l’écart est de près de 32 milliards de dollars – le plus grand jamais atteint. Des millions de familles se retrouvent ainsi sans aide vitale, surtout dans les crises qui n’attirent guère l’attention de la communauté internationale.

A noter que le CERF est l’un des instruments les plus rapides et les plus intelligents disponibles pour aider les personnes touchées par les crises.

Depuis sa création par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2005, et grâce aux généreuses contributions de 130 États membres et observateurs, ainsi que d’autres donateurs, dont des particuliers, le CERF a aidé des centaines de millions de personnes avec plus de 8 milliards de dollars dans plus de 110 pays et territoires. Ce montant comprend plus de 2,7 milliards de dollars destinés à des crises sous-financées. Le CERF a un objectif de financement annuel d’un milliard de dollars.

Avec ONU Info

Leave A Reply

Your email address will not be published.