La BAD annonce trois nouvelles de nominations de directeurs

(Guinée Eco)-Ce mardi 07 avril 2020, le groupe de la Banque africaine de développement a annoncé une nouvelle vague de trois nominations à des postes de directions. Les nouveaux promus sont : Pepin Vougo, au poste de Directeur par intérim du Département des Technologies de l’Information de l’Entreprise, Jean Hubert BAYALA, nommé Directeur  par  intérim  du département des services généraux et des achats (CHGS) et  Nourredine Lafhel, qui devient Chef de la gestion des risques du Groupe par intérim. Lire ci-dessous leurs portraits.

Pepin Vougo, nouveau Directeur par intérim du Département des Technologies de l’Information de l’Entreprise à compter du 1er avril 2020.

 Pepin Vougo compte plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la technologie appliquée. C’est un cadre expérimenté qui possède une expérience approfondie et étendue de la fourniture de solutions technologiques complexes à l’échelle internationale. Il bénéficie à la fois de l’expérience du secteur privé et des BMD.

 Pepin est en service à la Banque africaine de développement depuis 7 ans, d’abord comme directeur des infrastructures et des télécommunications, puis comme directeur du développement des solutions opérationnelles en charge du portefeuille de développement des applications de la Banque. En plus d’avoir réussi la fourniture de nombreuses applications en ligne pour aider à numériser la Banque, il a dirigé le développement de la stratégie numérique 2017-2021.

 Avant la Banque africaine de développement, Pepin était chef de division adjoint au Fonds monétaire international (FMI), où il coordonnait la prestation des services informatiques pour plus de 100 bureaux dans le monde entier. Il a géré un budget de 12 millions d’USD (budget d’équipement) et de 11 millions d’USD (budget de fonctionnement) et a dirigé une équipe de plus de 100 personnes. Il a lancé d’importantes initiatives pendant qu’il était au FMI, ce qui a permis à l’institution de réaliser d’importantes économies et d’améliorer l’expérience et la satisfaction des clients en matière de TI.

 Avant de rejoindre le FMI, M. Pepin a fait carrière dans de grandes entreprises du secteur privé. Il a été vice-président de l’ingénierie chez JP Morgan Chase de 2006 à 2009, en charge du groupe de gestion des logiciels et des configurations, qui appuie plus de 5000 développeurs dans le monde. Pepin a également piloté un important exercice de reconfiguration des effectifs, afin de permettre à l’entreprise de répondre à un contexte économique en rapide évolution. Pepin a commencé sa carrière chez Symantec, en tant qu’ingénieur en intégration d’applications. Il a ensuite occupé le poste de directeur des opérations informatiques pour le secteur de la sécurité de l’information et de la conformité, appuyant plus de 2000 développeurs dans le monde entier.

 Pepin est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’université St Thomas de Houston, au Texas, et d’une licence en génie électrique de l’université de Houston.

 Jean Hubert BAYALA, nommé Directeur  par  intérim  du département des services généraux et des achats (CHGS), à compter du 27 février 2020.

 De nationalité burkinabé, Monsieur Bayala est un professionnel chevronné qui possède plus de 28 ans d’expérience en gestion et leadership, avec un accent particulier sur les technologies de l’information, la sécurité des  systèmes  d’information,  l’audit  des systèmes d’information. M. Bayala jouit d’une grande expérience dans la planification de la continuité des activités et  la  reprise  après  sinistre,  le  risque opérationnel, la budgétisation et les achats, entre autres.

Il exerce actuellement les fonctions de chef d’unité en charge du plan de continuité des activités de la Banque africaine de développement, poste qu’il occupe depuis 2010. À ce titre. Cette unité est essentielle à la résilience de la Banque et vise à assurer la continuité des opérations et des services de la Banque.

Il a piloté plusieurs initiatives majeures, notamment l’élaboration du programme de continuité des opérations de la Banque, la mise en place des installations pour la continuité des opérations et du centre de données dans le bureau régional de la Banque en Afrique du Sud, et la mise en œuvre du laissez-passer biométrique de la Banque. Par ailleurs, M. Bayala conseille le Vice-président des services institutionnels  et  des  ressources  humaines  sur  les questions relatives aux systèmes et technologies de l’information.

Avant d’occuper son poste actuel, M. Bayala a travaillé au sein  du  groupe  de  la  Banque mondiale  à  Washington, DC, en tant que responsable de la gestion des risques et de la continuité des activités de mai 2007 à décembre 2009, où il a travaillé sur les questions de sécurité, de risque, de gestion des urgences et de continuité des activités.

Avant de rejoindre le groupe de la Banque mondiale, M. Bayala a travaillé à la Banque africaine de développement de juin 1992 à avril 2007 en tant que chef d’équipe du plan de sécurité des systèmes d’information et de continuité des activités. Il a également été chef de la section de maintenance des technologies de l’information de juin 1992 à décembre 1997.

M. Bayala a commencé sa carrière à United Information Systems (UNISYS) de 1990 à 1991 en tant qu’ingénieur technico-commercial en charge de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso.

M. Bayala  est  titulaire  d’une  maîtrise  en  génie électronique (de  l’Institut  national  supérieur  de l’enseignement technique,  Côte  d’Ivoire);  d’un baccalauréat (Lycée scientifique de Yamoussoukro, Côte d’Ivoire) et d’un diplôme en leadership et gestion du développement (Cranfield School of Management, Royaume-Uni).

 Nourredine Lafhel, Chef de la gestion des risques du Groupe par intérim, à compter du 6 avril 2020.

De nationalité canadienne, M. Lafhel est actuellement le Chef de la division du crédit souverain et du risque de marché (PGRF3), au sein de la Direction de la Fonction de la Gestion de Risque de la Banque africaine de développement. Spécialiste expérimenté en gestion des risques, M. Lafhel a, à son actif, plus de vingt (20) ans d’expérience en finance et en gestion du risque. Il est un leader reconnu dans le développement de solutions et de stratégies innovantes pour l’optimisation des bilans, l’adéquation des fonds propres et la gestion des risques de marché. Il a travaillé dans plusieurs régions du monde, notamment en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Afrique.

Dans son rôle de Chef de division, Nourredine Lafhela acquis une vaste expérience dans l’analyse des risques de marché, des rapports sur les portefeuilles souverains, de la politique de crédit souverain, de la politique de crédit de la Banque et de la graduation. Il a joué un rôle déterminant dans la définition des critères de la Banque en matière de capital économique pour le risque de marché, le risque de crédit et le risque opérationnel. Nourredine Lafhel a notamment fait partie de l’équipe qui a développé l’initiative « Room to Run » – la titrisation synthétique innovante de la Banque, d’un montant d’un milliard de dollars US.

 Avant de rejoindre la Banque, Nourredine Lafhef a occupé des postes de direction dans le domaine de la trésorerie et du risque de crédit chez S&P Global Rating, en qualité de Directeur de la notation des finances publiques souveraines et internationales et de Directeur supérieur chargé de la gestion et de la notation du risque de crédit, ainsi que chez Acreditus, tous deux aux Émirats arabes unis. Dans ces fonctions, Nourredine Lafhel a fourni, à titre confidentiel, des conseils stratégiques, des orientations politiques et un soutien analytique aux entités souveraines de la région MENA dans le domaine des marchés de capitaux, de la gestion du risque de crédit et de la notation.

 Auparavant, Nourredine Lafhel a travaillé à la Banque du Canada en qualité de Chargé principal des risques de crédit, où il était responsable de la mise en œuvre des méthodes de notation interne et des tableaux de bord des entités souveraines, des GRE, des institutions supranationales et des banques, et a piloté les évaluations des risques de crédit et les notations internes des contreparties d’investissement et de négociation.

Nourredine parle couramment le français, l’anglais et l’arabe et est titulaire d’un Master en finance appliquée de l’Université du Québec à Montréal – ESG Ecole de gestion du Canada et d’une licence (avec mention) en gestion financière de la Faculté de droit, d’économie et de sciences sociales, à l’Université Hassan II de Casablanca au Maroc.

 Evoquant sa nomination, le Dr. Akinwumi Adesina, Président du Groupe de la Banque africaine de développement, a affirmé : « Nourredine est un professionnel expérimenté et respecté qui a joué un rôle actif dans les comités de gestion de l’actif et du passif et des risques de crédit de la Banque. Il a fourni une orientation technique de grande importance dans le cadre de l’élaboration de solutions et de stratégies innovantes pour l’optimisation des bilans, y compris l’accord d’échanges d’exposition à garantie souveraine, le transfert de risque souverain, Room2Run et le mécanisme de partage des risques de l’AFAWA. Je suis convaincu que Nourredine continuera à faire montre d’un leadership vital et à apporter des innovations essentielles propres à garantir le maintien de notre note AAA. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.