Koubia : adoption d’un budget préfectoral de plus de 335 millions GNF pour 2021

(Guinée Eco)-La première session du Conseil administratif préfectoral de Koubia s’est tenue du 31 Mars et 1er Avril 2021 dans la commune urbaine, rapporte le correspondant de L’AGP basé dans cette préfecture. Pendant cette session, il a été question de l’examen de la situation administrative, économique, politique, sécuritaire  et sociale de la préfecture, frontalière avec la République du Mali. Les participants ont  adopté le budget exercice 2021 qui s’équilibre en recettes et en dépenses à  335millions750milles francs guinéens.

« Dans les différentes présentations, les maires, chefs de services, sous-préfets, acteurs de la société civile et forces de défense et sécurité ont chacun exposé les problèmes qui assaillent son secteur », souligne notre confrère, avant de précisé que le 1eradjoint au Maire de la commune rurale de Gadha-Woundou,  Korka kempess Diallo a évoqué la problématique de l’enclavement de sa commune. Ce dernier d’expliquer que sa localité ne dispose pas de routes, le  réseau téléphonique est peu fiable, vétusté du bac sur le fleuve Woundou et la faible mobilisation des recettes propres.

Selon le correspondant de l’AGP, le représentant de la direction préfectorale de l’éducation a déploré le manque criard d’enseignants à Koubia, rappelons le avait enregistré zéro admis au BEPC l’an dernier.  Quant-au directeur préfectoral de la santé,  il a invité les autorités à aider au respect des mesures barrières contre le covid 19 qui sévi actuellement à Koubia.

« Dans l’ensemble tous les Maires ont salué les différentes réalisations de L’ANAFIC dans leurs collectivités et ont sollicité la réalisation des infrastructures routières.  De leur côté, les sous-préfets ont plaidé  pour l’acquisition des moyens logistiques pour le bon fonctionnement des services », rapporte notre confrère dans une dépêche. .

Dans son Discours de clôture, le préfet de Koubia, SaidouBangaya Diallo,  a insisté sur l’impérieuse nécessité de renforcer  la mobilisation des recettes locales afin d’appliquer le concept « « gouverner autrement’’ si cher au président Alpha Condé.

B. Sylla

Leave A Reply

Your email address will not be published.