Inclusion financière : en marge du Diafin 2, la Première de Guinée plaide pour une discrimination positive en faveur des femmes

(Guinée Eco)- La seconde édition du dialogue de haut niveau sur l’Inclusion Financière en Guinée et en Afrique, le DIA’FIN 2, a clôturé ses portes le 28 Novembre 2019 dans la capitale de Conakry, après deux journées intenses de débats et d’échanges, qui ont ramené au premier plan la problématique de l’inclusion financière et de l’entreprenariat des femmes.

Cette seconde édition, organisée par la Banque Centrale de la République de Guinée a connu la présence de Son Excellence Dr. Ibrahima Kassory Fofana, Premier Ministre de la République de Guinée, et de nombreuses personnalités venues des pays de la sous-région et du monde.

« Pour que l’inclusion financière puisse avoir un impact économique significatif, il est indispensable que les services soient situés au plus près des populations, en leur offrant des infrastructures de collecte des dépôts, de traitement des paiements, du microfinancement, des prêts hypothécaires, ou encore des produits d’assurance. Il s’agit là, en d’autres termes, de toute la gamme de services et d’instruments financiers, qui alimentent la consommation et l’investissement, stimulent la croissance, créent des emplois. Et améliorent en définitive le bien-être des populations” a affirmé le Premier Ministre, Dr Kassory Fofana dans son propos.

Pour le Dr Lounceny Nabé, Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, « Les banques centrales jouent inévitablement un rôle crucial dans la mise en place d’un environnement propice à l’accès aux services financiers. Il leur revient de trouver le juste équilibre entre accès aux instruments financiers et protection des banques contre l’instabilité et les risques. Au-delà des banques centrales, les pouvoirs publics sont chargés d’établir les lois et les réglementations qui encouragent à la fois le développement du secteur financier et l’inclusion financière »

Au total cinq panels, avec plus de trente-cinq panelistes regroupant les hauts cadres du gouvernement, les directeurs de banques et d’agences nationales et internationales, les chefs d’entreprises et représentants d’institutions onusiennes et d’aide au développement, ont permis de débattre et échanger avec les participants sur les thèmes tels que l’employabilité des femmes et des jeunes en tant qu’enjeu de développement durable, l’exclusion technologique des femmes et des jeunes en milieu urbain et rural, la digitalisation et la promotion de l’emploi, et l’éducation financière des populations comme préalable pour une véritable inclusion financière. Un panel de témoignages de parcours par des entrepreneurs issus de divers secteurs en Guinée et dans la sous-région a permis de toucher de plus près les réalités, les défis, les solutions et innovations auxquels font face les entrepreneurs.

Femmes leaders guinéennes

«Nous invitons ainsi les banques, le secteur de la microfinance et les services financiers via la téléphonie mobile qui sont les principaux vecteurs de l’inclusion financière à opérer une discrimination positive en faveur des femmes.» a lancé comme appel dans son discours, Son Excellence Djene Kaba Condé, Première Dame de la République de Guinée à l’occasion de l’ouverture de la cinquième Edition du Forum du AWA 2019 (AllAfrica Women Agenda), le 28 Novembre 2019, et qui a offert un cadre spécial en marge de DIA’FIN, pour magnifier la contribution du leadership féminin à la problématique de l’inclusion financière et numérique en Guinée et en Afrique. Cinq profils de femmes venues du Maroc, de la Guinée, de la Cote d’Ivoire et du Sénégal ont été reconnues pour leurs mérites et parcours, dont un prix d’honneur décerné à Son Excellence Djene Kaba Condé, Première Dame de la République de Guinée. Pour la Guinée, Mme Malado Kaba, ancienne Ministre de l’Economie et des Finances, a reçu le prix du AWA 2019 en Bonne Gouvernance et administration publique.

La journaliste Marie Roger Biloa (micro en main)

Plus de 200 distingués invités et participants ont répondu à l’appel avec plus d’une vingtaine de pays représentés. Des personnalités du monde des médias internationaux ont également fait le déplacement tels que Marie Roger Biloa (Africa International Media Group), Amobe Mevegue (Ubizews /France 24), Christian Eboule (TV5 Monde) ou Raphaelle Constant (RFI, 7 milliards de voisins). La seconde édition du DIA’FIN 2 est organisée par la Banque Centrale de la République de Guinée avec le soutien financier du Programme des Nations Unies pour le Développement en Guinée, la Banque Africaine de Développement en Guinée, la banque panafricaine Ecobank en Guinée, Orange Finances Mobiles Guinée et MTN Finances Mobiles Guinée.

Leave A Reply

Your email address will not be published.