Hôpital Ignace Deen : la radiographie en panne depuis près d’un mois

0

 (Guinéeco.info) : le service de la radiographie de l’hôpital national Ignace Deen est en panne depuis près d’un mois, pénalisant ainsi les nombreux patients qui fréquentent cette structure sanitaire de premier plan en Guinée. Cet état de fait illustre tant soit peu la mauvaise gestion de cet hôpital dont le directeur général, Dr Mohamed Awada, est hostile aux journalistes.

La panne de l’unique radiographie numérique du pays dont dispose l’Hôpital Ignace Deen serait due à un problème de carte mémoire de la machine.  Du coup, les patients qui affluent ces derniers vers cet hôpital public sont tous réorientés vers les cliniques privées ou au collège médical de la Caisse nationale de sécurité sociale. Cela, en attendant l’acquisition de la précieuse pièce de rechange déjà commandé à l’étranger. Du moins c’est ce que nous a confié le fournisseur, un certain Dr TOUNKARA. Selon, lui la procédure  a été bouclée depuis dix jours et la pièce maitresse est attendue à Conakry à la fin de cette semaine. En attendant, la Direction de l’hôpital à d’autres chats à fouetter.

Le lundi 11 septembre dernier, au lendemain de la disparition d’un nouveau-né à la maternité d’Ignace Deen, un journaliste de la radio parlementaire parti s’enquérir de la nature de la panne de la radiographie l’a appris à ses dépens. Sur les lieux, il s’est heurté à l’hostilité habituelle du Directeur général, Dr Awada, qui lui a montré de toutes les couleurs. Ce dernier a mal pris que le journaliste soit allé à son bureau pour l’interroger sur la panne de radiographie de son hôpital et des dispositions qu’il envisage pour sa réparation.

Dès que Mamoudou Diallo s’est présenté en tant que journaliste, Dr Mohamed Awada s’est mis dans tous ses états. « Votre papa et votre grand-père sont-ils vivants» ? S’emporta-t-il. Et quand, d’une voix nonchalante, le journaliste a répondu que son grand-père n’était malheureusement plus de ce monde, le Directeur lui dit d’aller le ressusciter. Une façon pour lui de dédramatiser la panne de la radiographie de son hôpital. « Que voulez-vous de moi ?  Tu m’as  envoyé une radiographie ici ? » Enchaine-t-il, sans désemparer.

Face à la colère du Directeur Général, qui menaçait de le faire emprisonner, le journaliste a eu des sueurs froides. Surtout que son matériel de travail avait déjà été confisqué par les agents de la sécurité sur instruction de Dr Awada qui est tout sauf un ami des journalistes. Ce n’est pas Mariam Kouyaté de la radio Lynx Fm qui dira le contraire. Cette fois-ci le journaliste n’a eu son salut que grâce à l’intercession de certaines bonnes volontés qui ont réussi à tempérer les ardeurs de Dr Awada.

       Mamoudou Boulléré Diallo

Leave A Reply

Your email address will not be published.