Guinée : « Les52PourCent » de la population guinéenne se font voix sur les médias

(Guinée Eco)-Une campagne de communication numérique intitulée « Les52PourCent », en référence au pourcentage des femmes au sein de la population générale guinéenne, est actuellement en cours sur les nouveaux médias et les médias traditionnels guinéens.

Menée par une coalitions d’organisations féminines de la société civile guinéenne, elle vise à sensibiliser le grand public et les décideurs sur la problématique de la participation et prise en compte des priorités des femmes et filles dans les programmes de développement du pays. Ladite campagne se déroule dans le contexte de la transition amorcée en Guinée à la suite du coup d’Etat militaire qui a renversé le Président Alpha Condé, le 5 septembre 2021.

Dans la foulée des concertations nationales organisées par le colonel Mamadi Doumbouya et le CNRD (Comité national du Rassemblement et du Développement), des femmes leaders des organisations féminines investissent les studios de radios et des plateaux de télévisions pour faire entendre leurs voix et défendre les priorités de la gent féminine guinéenne.

« Nous devons investir les médias car nous sommes aujourd’hui à un tournant décisif de l’histoire de ce pays. Toutes les corporations sont interpellées. Devrons-nous encore une fois attendre que les dés soient jetés pour demander si les priorités des 52% de la population ont été adressées? », interroge Mariam Tendou KAMARA, membre fondatrice du Groupe de Réflexion & d’Influence des Femmes (GRIF),  un groupe de pression créé 2019, dont la vocation est d’influencer le débat public et les politiques publiques sur les questions d’inclusion des femmes au nom d’un plus grand nombre.

Le GRIF collabore avec la coalition des réseaux et organisations de la société civile de femmes en Guinée, notamment  le Réseau des femmes africaines ministres et parlementaires, la Coalition femmes & paix en Guinée, ainsi que les réseaux de femmes dans la sous-région ouest africaine. « La Guinée avait adopté, en 2019, lors de la 8eme législature, la loi sur la parité, après un travail acharné du Forum des femmes parlementaires », rappelle Fatou Souaré Hann, Directrice Exécutive de WAFRICA-Women of Africa, par ailleurs membre fondatrice du GRIF dans un message transmis à un journaliste de Guinee-eco.info

Leave A Reply

Your email address will not be published.