Guinée: le Japon finance trois micros projets d’intérêt communautaire à Conakry, Coyah et Kindia

(Guinée Eco)-Le Japon, à travers son ambassade à Conakry, vient de s’engager pour le financement de trois micros projets portant respectivement sur la construction d’un centre mixte de la Croix-Rouge Guinéenne à  Kindia, la reconstruction de l’école primaire de Matam Lido1 à Conakry et la construction de l’école primaire de Malassy à Wonkifong dans la préfecture de Coyah. La cérémonie officialisant cet engagement a eu lieu le 4 novembre 2021 à la résidence de l’ambassadeur nippon à Conakry.

Au village de Malassy dans la sous-préfecture de Wonkifong, le Japon s’engage à débourser un montant d’environ 825 millions de Francs Guinéens pour construire une école de six salles de classes et d’une direction équipées, ainsi qu’un forage. Pour le cas de l’école primaire de Matam Lido 1, à Conakry, le financement du japon d’un montant de 825 millions également permettra de reconstruire un bâtiment de quatre salles, toutes équipées, ainsi que la réalisation d’un château d’eau.

« Cette école datant des premières heures de l’Independence de la Guinée, faute d’entretien, les anciens bâtiments se sont dégradés, entrainant la fermeture progressive des salles de cours. Les élèves de ce quartier populaire de Conakry ont dû être réaffectés dans d’autres établissements, eux-mêmes déjà largement sous-dimensionnés », explique l’ambassadeur du Japon en Guinée, SE M. Matsubara HIDEO.

Pour la construction du centre mixte de la Croix-Rouge à Kindia, le projet est financé à hauteur d’un milliard de Francs Guinéens. Il s’agira  de construire un entrepôt de stockage, de bureaux et d’une salle polyvalente destinée à la formation continue des volontaires de la Croix-Rouge, révèle le diplomate japonais.

Les représentants deux ONG bénéficiaires de ces micro-projets disent mesurer la confiance placée en eux et s’engagent à la mériter. En retour le donateur a souhaité voir les délais d’exécution respecter et que, une fois réalisées, ces infrastructures soient bien entretenues pour servir aussi longtemps que possible.

Mamoudou Boulléré Diallo pour Guinée-éco.info

Leave A Reply

Your email address will not be published.