Guinée : la COVID-19 impacte négativement les opérateurs culturels

(Guinée Eco)-La Fédération des Entreprises Culturelles et Économiques de Guinée dresse un tableau sombre de leur économie impactée par le coronavirus. Les membres de FECEG annoncent avoir enregistré plus de 6 milliards de Francs guinéens de perte. A travers un point de presse qu’ils ont animé ce vendredi 18 juin 2021, à Conakry, ils demandent un soutien financier de l’Etat guinéen et un assouplissement des restrictions édictées par les autorités sanitaires du pays.

«Depuis le début de la crise, des dizaines des entreprises se trouvent directement impactées par l’annulation des spectacles et ont perdu des sommes considérables qui s’évaluent à plus de 6 milliards de francs Guinéen. Cela sans compter les pertes indirectes liées à l’absence de scènes des artistes, à la perte de revenus des employés du secteur du spectacle vivant et de la musique », déclare Ibrahima C, le président de FECEG.

Aux regards de ce qui précède, les opérateurs culturels sollicitent la clémence de l’Etat. « Nous interpellons l’Etat afin qu’il puisse lever les restrictions qui pèsent sur le secteur du spectacle vivant et de la musique. L’enjeu crucial est de parvenir à minimiser l’impact et l’ampleur de ces pertes dans la durée pour préserver la capacité d’investissement et relancer un secteur déjà laissé pour compte afin de faire rayonner notre culture qui nous est si chère », plaide-t-ils à la déclaration lue par leur président.

Dans la foulée, l’artiste-comédien et opérateur culturel Mamadou Thug déclare que les artistes guinéens ont cessé de vivre depuis l’apparition de la pandémie à COVID-19. «  Nous sommes en prison qu’ils nous libèrent. Et puis,  il y a deux poids deux mesures. L’Etat tient ses activités et nous, non ! C’est ça le débat, il faut que ça s’arrête », dénonce –t-il.

Mamoudou Boulléré Diallo pour Guinee-eco.info

Leave A Reply

Your email address will not be published.