Guinée : des résultats nationaux de fin d’année scolaire historiquement bas

0

(Guinée Eco)-Les résultats du baccalauréat unique guinéen ont été rendus publics hier lundi 18 juillet 2022 par le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. Avec un taux de réussite de seulement 9,37 % sur le plan national, le bac de cette année a suivi une tendance à la baisse des résultats des autres examens nationaux de fin d’année scolaire : 17,62 % à l’Examen de fin d’études élémentaires et 15,04% au BEPC (Brevet d’Etudes du Premier Cycle).

Ces différents résultats historiquement bas suscitent des réactions controversées dans le pays. Si pour les autorités guinéennes ces résultats sont le reflet du niveau actuel du système éducatif guinéen, d’autres analystes estiment qu’ils sont le fruit de la mauvaise organisation des examens nationaux, avec un semblant de rigueur qui a porté préjudice aux candidats. D’autres pointent du doigt le faible niveau des enseignants, la cupidité des responsables d’écoles publiques et privées (plus motivés par l’argent que par l’encadrement des enfants) et le manque d’autorité parentale dans le suivi de la formation de leurs fils et filles.

Des craintes

Ces forts taux d’échecs aux trois examens nationaux font craindre des abandons scolaires à tous les niveaux. Surtout au niveau de l’élémentaire et du collège, où le moindre échec d’un enfant à un examen peut servir de prétexte à ses parents pour le sortir de l’école, en le poussant vers l’apprentissage des petits métiers. Les filles sont particulières exposées aux mariages précoces.

Ces résultats catastrophiques peuvent saper également les efforts des communautés locales qui s’investissent dans la construction d’infrastructures scolaires et dans le recrutement et la prise en charge d’enseignants contractuels dans les villages de l’intérieur du pays.

Leave A Reply

Your email address will not be published.