Guinée : les créations d’entreprises en baisse au 3e trimestre 2022

« Guinée Eco)- Les créations d’entreprises ont connu une baisse de 11,3 % au 3ème trimestre 2022, après une diminution de 1,5 % au trimestre précédent, pour s’établir à 3 820 entreprises créées, révèle l’Institut national de la statistique (INS), à travers le premier bulletin trimestriel des statistiques du marché du travail en Guinée publié ce mois d’octobre.

Dans ce bulletin de 14 pages intitulé «Déchiffrer le marché du travail pour orienter la prise de décision », l’INS, dont c’est le cœur du métier, synthétise et analyse des informations sur le marché du travail guinéen afin d’aider les autorités du pays à prendre des décisions éclairées.

Selon le document, les créations d’entreprises ralentissent au 3ème trimestre 2022 pour se stabiliser à 3 820, soit une baisse de 11,3 % après -1,5 % au cours du 2ème trimestre 2022. Il indique qu’au total,  235 entreprises privées se sont affiliées à la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS), soit une baisse trimestrielle de 7,5 %, après +17,6 % au trimestre précédent.

« Les créations d’entreprises ont connu une baisse (-11,3 % après -1,5 % au 2ème trimestre 2022). Les créations d’entreprises par les femmes ont connu une baisse de 17,5 %, contre une hausse de 1,5 % au trimestre précédent. Au niveau des hommes, la baisse se poursuit, avec -8,3% après -2,9% au trimestre précédent », soulignent les auteurs du bulletin.

Ils font remarquer que la baisse des créations d’entreprises est généralisée dans presque toutes les branches d’activité à l’exception du tourisme, de l’hôtellerie et de l’art (50 % après -10,4%) et de l’Industrie (38,2 % après 9,7%).

L’INS note que la baisse est de 40 % dans les institutions financières, après une hausse de 25 % au 2ème trimestre 2022, de 37,5 % dans l’éducation et la santé (après +11,6 %), de 25,6 % dans l’agriculture, l’élevage et la pêche (après +35,0%) et 23,6% dans la communication et les TIC (après +27,9%).

« Les branches d’activités ayant le plus contribué à la variation négative sont le commerce (- 4,7 %), la prestation de services (- 3,4 %), l’agriculture, l’élevage et la pêche (-1,9 %) ainsi que les BTP-et la construction (-1,7 %) », révèle le document, selon lequel les branches d’activité ayant fortement contribué à la variation négative sont les BTP (-8,7%), le service (-6,3 %) et les activités extractives (- 5,9%).

« Le nombre d’entreprises affiliées à la CNSS a augmenté de 2,3 %, après +2,9 % au trimestre précédent. La hausse concerne plus les établissements de 1 à 20 salariés (2,9%, soit 7 905 entreprises, après 3,2% au trimestre précédent) », peut-on lire dans le document.

Par ailleurs, l’on rapporte que les variations les plus importantes sont constatées dans les branches Commerce (3,3 %), Agriculture, sylviculture et pêche (2,7 %) et Transport et TIC (2,7 %).

Par Bachir Sylla

Leave A Reply

Your email address will not be published.