FMI : Le CA approuve de nouveau un décaissement de 25,2 millions de Dollars en faveur de la Guinée

0

(Guineeco.info)-A l’issue de la huitième et dernière revue du programme économique de la Guinée appuyé par un accord au titre de la Facilité Élargie de Crédit (FEC, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, le 28 octobre dernier, un décaissement d’environ 25,2 millions de dollars. Ceci porte à 241,9 millions de dollars le total de décaissements du pays depuis 2012.

alpha-conde-christine-lagarde-900x450L’accord FEC de trois ans pour la Guinée, l’on se rappelle a été approuvé le 24 Février 2012, pour un montant équivalent à 128,52 millions de DTS (120 pourcent du quota du pays au FMI. Une augmentation de l’accès d’un montant de 45,135 millions de DTS (environ 62,2 millions de dollars, soit 42,1 pourcent du quota) dans le cadre de cet accord a été ensuite approuvé le 11 Février 2015.

« Après deux années difficiles marquées par l’épidémie Ebola, l’économie Guinéenne se redresse. La croissance économique devrait atteindre 5,2 pourcent en 2016 et les perspectives pour 2017 sont bonnes, grâce à de meilleures perspectives dans le secteur minier. Reflétant la dépréciation du taux de change, l’inflation a augmenté, mais reste à un seul chiffre », souligne un communiqué du FMI publié le 31 octobre.

Des bonnes perspectives en vue

Selon les prévisions, les perspectives économiques de la Guinée, à moyen-terme, sont bonnes, puisque la croissance moyenne du pays devrait s’établir à 5 pourcent sur la période 2017-20, grâce notamment aux investissements miniers, à l’augmentation de la production alimentaire, et à l’amélioration des services de l’électricité.

La reprise dans le secteur agricole, prédit le Fonds monétaire, va également permettre de partager les bénéfices de la croissance avec de plus larges segments de la population, mais le secteur demeure vulnérable aux chocs climatiques.

Aussi, affirme-t-on, des progrès dans la mise en œuvre des réformes structurelles visant à améliorer l’environnement des secteurs à forte valeur ajoutée, tels que la manufacture et les services, vont favoriser la création d’emplois durables et rémunérateurs et la transformation structurelle de l’économie.

« Ces politiques seront détaillées dans la stratégie économique de moyen-terme des autorités en cours de préparation », conclut le communiqué du Fonds monétaire.

Une première pour la Guinée

La conclusion très attendue de la huitième revue du programme économie de la Guinée réjouit les autorités guinéennes au plus haut niveau. De la Chine où il est en visite de travail le Président Alpha Condé a été le premier à annoncer la décision du Conseil d’administration du Fonds monétaire au grand public, estimant que c’est une première pour la Guinée de mener à terme un programme économique formel avec les institutions de Breton Woods.

A rappeler que l’accord FEC, consécutif à l’atteinte par la Guinée du point d’achèvement de l’IPPTE (Initiative pour le Pays pauvres très endettés) du FMI et de la Banque Mondiale a permis au pays de voir deux tiers de sa dette extérieure annulée en 2012.

Bachir Sylla

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.