Fin à Conakry des réunions statutaires de l’IMAO et la ZMAO

Les réunions statuaires de la ZMAO (Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest) et l’AMAO (Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest) ont pris fin ce vendredi, 05 août 2016 à Conakry, a constaté sur place une collaboratrice de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la capitale guinéenne.

C’est la 36ème réunion du Conseil de Convergence des Ministres et les Gouverneurs des Banques Centrales de la Zone qui a mis un terme à ces rencontres. Au cours des travaux, le rapport de la 33ème réunion du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales a été présenté et examiné.
Ces différentes réunions se sont tenues du 1er au 5 août 2016. Elles constituent la matérialisation d’une vision commune des pays de la sous-région Ouest africaine. Celle d’avoir une monnaie unique.
Pour cette 36ème rencontre, c’est le Premier Ministre guinéen, Mamady Youla qui a officiellement ouvert la cérémonie. Dans son allocution de circonstance, il a expliqué que la création d’une monnaie unique n’est pas exemptée de la mondialisation qui reste une force dominante dans le monde. Pour lui l’apparition du virus Ebola dans certains pays de la sous région, la montée et la persistance des menaces terroristes, l’afflux d’immigrer en Europe suggère que dans un monde globalisée, les défis et enjeux d’un pays doivent être une question de préoccupation pour d’autre peu importe la distance géographique ou la taille du pays.

Des obstacles ont certes été constatés dans certains pays notamment en Guinée avec l’apparition du virus Ebola qui a secoué son économie. Mais tous se sont mobilisés dès la survenance de cette épidémie. Mamadi Youla souligne que la stratégie de lutte et de relance post Ebola a comporté une dimension sous régionale importante en terme de surveillance épidémiologique transfrontalière de mutualisation des structures sanitaires le long des frontières et de projets d’infrastructures.

Au cours de ces dernières années, des développements importants ont été enregistrés dans le programme de coopération monétaire et l’avènement de la monnaie unique de la CEDEAO. De même, le programme accéléré défini dans le cadre de la ZMAO a été réajusté et des changements se sont produits dans quelques pays membres. Malgré les difficultés, la marche vers l’union monétaire dans la CEDEAO ne s’est pas arrêtée et poursuit sa route.

Le Premier Ministre guinéen recommande à chacun de rester résolu dans la poursuite de l’objectif d’union monétaire. Il se réjouit de relever qu’un certains nombres de décisions, de dates récentes constituent des avancées indéniables notamment : la modification du cadre de gestion du mécanisme de la surveillance multilatérale ; le choix de critère de convergence rationalisé ; l’amendement du pacte de convergence et la définition de phases précises de convergence des économies membres, de stabilité macroéconomique et de consolidation des performances nationales ; la création du groupe de travail présidentiel pour donner une impulsion à la mise en œuvre de la feuille de route de la monnaie unique ; et l’adoption de l’approche à mi-étape dans le processus d’intégration monétaire dans CEDEAO.
De ce fait, la date de lancement de l’Union Economique et Monétaire de la CEDEAO est prévue en 2020. Il se félicite également des résultats importants obtenus dans la réalisation du mandat élargie de l’IMAO dans le cadre de la ZMAO. Le projet de développement du système de paiement couvre désormais la Gambie, la Guinée, le Liberia et la Sierra Léone.
Un conseil d’intégration d’un marché de capitaux de la CEDEAO créé récemment par l’IMAO offre un cadre stratégique de concertation. Malgré les innovations enregistrées depuis le début des années 2000, le Premier Ministre guinéen, Mamadi Youla a précisé que l’insuffisance de la valorisation de la zone du levier de développement financier. Il a réitèré l’engagement du gouvernement guinéen à fournir les efforts nécessaires au succès du programme de monnaie unique et du schéma d’accélération du processus de mise en place de la ZMAO.
A cause de l’épidémie Ebola, les résultats de la Guinée dans la réalisation des critères de convergence ont été moins au cours des dernières années, selon le premier ministre. La réalisation du projet de monnaie unique de la CEDEAO n’est plus seulement une nécessité mais est devenu un ultimatum a conclut Mamadi Youla.
A rappeler que le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, Louseny Nabé est nommé Président du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales de la ZMAO.

Les Echos de Guinée

Leave A Reply

Your email address will not be published.