La Fédération estudiantine de Guinée appelle le Gouvernement et le Syndicat au dialogue et à la concertation pour en finir avec la grève des enseignants

0

(Guinéeco.info)-Alors qu’un dialogue de sourds semble s’instaurer entre le Gouvernement guinéen et le Syndicat libre des enseignements et chercheurs de Guinée, la Fédération estudiantine de Guinée (FEG) a appelé ce lundi les deux parties à la raison pour en finir avec la crise qui mine actuellement le secteur de l’éducation. Lisez plutôt la déclaration de ladite Fédération.

La Fédération Estudiantine de Guinée (FEG), constate avec grand regret que depuis le 12 février dernier; les cours sont perturbés dans les établissements scolaires tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Cette perturbation suite à une grève déclenchée par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) sous l’impulsion de Monsieur Aboubacar SOUMAH.

La FEG, préoccupée par cette situation de crise, lance un appel pressant à l’ensemble des deux parties (gouvernementale et syndicale) à privilégier le dialogue et la concertation pour mettre fin à l’abandon des cours et classes par les élèves et enseignants.

A quelques mois des examens nationaux, la FEG estime qu’il est primordial de se mettre autour de la table afin de discuter du différend qui oppose gouvernement et syndicat. Il faut avant tout mettre la Guinée au devant ; car le dialogue de sourd n’avantage aucun camp.

Consciente des efforts consentis par le gouvernement guinéen pour l’amélioration des conditions de vie de travail des enseignants, la FEG l’invite à poursuivre ce chemin pour une éducation de qualité réussie en République de Guinée car  »autant vaut l’éducation, autant vaut la nation ».

Au syndicat gréviste, nous l’interpellons au sens de la responsabilité, à la retenue pour une sortie heureuse de cette crise qui ne fait qu’affecter l’année scolaire en cours et nous éloignant de plus en plus d’une éducation de qualité.

Par conséquent, la F.E.G., soucieuse pour l’éducation guinéenne et la quiétude sociale, est disposée à œuvrer dans ce sens afin que l’avenir de la jeunesse guinéenne ne soit pas hypothéqué.

Lundi, 19 février 2018

Le Bureau National de la FEG

Leave A Reply

Your email address will not be published.