Etats généraux de la décentralisation : les attentes du président Alpha Condé

(Guineeco.info)-Les états généraux de la décentralisation et du développement local se sont ouverts ce jeudi 14 février 2019 à Conakry. Durant deux jours, les autorités locales et le pouvoir central du pays vont échanger sur les projets de développement des différentes localités guinéennes. A la cérémonie d’ouverture de ce matin, le Pr Alpha Condé a dénoncé la mauvaise gouvernance locale que le pays connait actuellement.

Depuis une trentaine d’années, la Guinée a instauré la décentralisation afin de permettre  à la population de participer à la gestion des affaires publiques. Le Général Bouréma Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a invité les élus locaux à respecter leurs prérogatives.

Lors de sa récente tournée à l’intérieur du pays, le président de la république aurait constaté que ses représentants locaux ne se rendaient pas dans les localités éloignées. « Si le président se rend dans les sous-préfectures, comment se fait-il que les préfets ne le fassent pas ? Il y a des sous-préfets qui n’ont jamais vu un préfet ! », jure le chef de l’Etat. Pourtant, plus de 1 000 milliards de francs guinéens sont mobilisés pour 2019 et 2020 en faveur du développement à la base.

Ces états généraux doivent être un moment de vérité. Le président de la république prévient. « Si vous donnez des informations erronées, quand j’irais rencontrer les citoyens, ils vont me dire la vérité. Alors mieux vaut dire les vrais problèmes de localités respectives, pour qu’ensemble on trouve les solutions ».

Le président Alpha Condé demande à son administration de se défaire de l’arrogance et de servir le peuple. Désormais il s’engage à être sur le terrain pour écouter les citoyens.

Le président de la république prévient contre les détournements de redevances locales. Il met aussi en garde contre la vente illégale de domaines appartenant à l’Etat. Il compte poursuivre tous les maires, gouverneurs ou préfet qui s’impliqueront dans la vente frauduleuse des biens de l’Etat.

Selon le Président de la République, le Fonds national de développement local sera désormais l’unique point d’entrée des investissements au niveau des collectivités décentralisées.

Mamoudou Boulléré Diallo

Leave A Reply

Your email address will not be published.