DHL lance sa plateforme numérique de fret routier Saloodo! au Burkina Faso, au Gabon et au Cameroun

DHL Global Forwarding, premier opérateur international de services de fret aérien, maritime et routier, vient de mettre sa plateforme numérique de fret routier Saloodo! à la disposition des expéditeurs et transporteurs du Burkina Faso, du Gabon et du Cameroun. Avec le lancement de ce service gratuit, c’est la première fois qu’une plateforme numérique internationale de fret routier est déployée dans ces pays pour connecter les expéditeurs et les transporteurs de fret et satisfaire leurs besoins en matière de transport routier.

« Lorsque la pandémie de Covid-19 s’est déclenchée, ces trois pays étaient sur la voie de la reprise économique grâce à l’augmentation de la consommation, au développement des activités commerciales et à l’engagement des gouvernements à générer de la croissance. Si le coronavirus a temporairement refroidi l’enthousiasme, le fret routier est apparu comme étant une alternative viable pour les expéditeurs ayant des marchandises à faire transporter, surtout si le transport est organisé sur une plateforme numérique sécurisée qui minimise les interactions physiques », remarque Tobias Maier, PDG de Saloodo! Moyen-Orient et Afrique de l’Est. « L’introduction de Saloodo! permettra aux expéditeurs de trouver facilement des transporteurs de fret de confiance, aidera ces derniers à gérer leurs flottes tout en optimisant leurs capacités et offrira une visibilité globale en temps réel aux fins d’une plus grande transparence du marché. »

Au fil du temps, le LPI (Logistics Performance Index) des trois pays s’est amélioré, le Burkina Faso et le Cameroun tirant particulièrement bien leur épingle du jeu en termes de construction d’infrastructures, et le Gabon enregistrant une amélioration remarquable en termes de compétences et de qualité des services logistiques. C’est là un signal fort indiquant que le secteur se développe pour faciliter la croissance des échanges commerciaux intrarégionaux et mondiaux.

« Le Burkina Faso, qui occupe une position concurrentielle en tant que plaque tournante du transport en Afrique de l’Ouest, est un maillon vital de la circulation des marchandises grâce à ses routes goudronnées qui relient le pays au Mali, à la Côte d’Ivoire, au Ghana, au Togo et au Niger. Un réseau routier amélioré soutenu par une plateforme numérique favorisera partout l’amélioration de l’efficacité », a ajouté M. Maier. « De même, le Cameroun, avec sa bonne connectivité routière vers ses six pays limitrophes, constitue un hub logistique pour l’Afrique centrale. »

Principal port camerounais, Douala assure la manutention de la plupart des marchandises entrant dans le pays et reçoit également, en transit, les biens destinés aux pays enclavés de la région. Au Gabon, les routes sont les principales voies de transport et assurent 80% des déplacements intérieurs de personnes et liés au commerce et à la distribution. Toutefois, son réseau routier, très fréquenté, de plus de 10 500km ne compte que 2 500km de chaussées goudronnées ; c’est pourquoi le gouvernement gabonais a investi dans la construction et l’amélioration des infrastructures de transport, en mettant en œuvre le Programme national de développement des infrastructures ou le Schéma directeur national d’infrastructures (SNDI) pour renforcer les connexions interurbaines et améliorer les infrastructures. En outre, de 2010 à 2015 une part de 70% du budget d’investissement de l’État (environ 1,2 milliard d’euros) sera réservée au développement des infrastructures.

« Nous savons que les autorités du Burkina Faso, du Cameroun et du Gabon s’efforcent d’accélérer le développement des infrastructures afin d’améliorer la compétitivité logistique et de stimuler le progrès. En lançant Saloodo! aujourd’hui, nous réaffirmons notre confiance dans les perspectives favorables de la région et nous espérons participer à sa transformation en introduisant plus de transparence et d’efficacité au sein de tout l’écosystème logistique routier », a conclu M. Maier.

Leave A Reply

Your email address will not be published.