Dette publique : le spectre d’un surendettement élevé plane sur la Guinée

(Guineeco.info)-En cette fin d’année 2018, les Guinéens sont encore loin de l’enthousiasme qui avait prévalu à l’annulation, en septembre 2012, de 2/3 de la dette extérieure de leur pays, grâce à l’Initiative  des Pays pauvres très endettés du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. En effet, six ans après, leur pays fait de nouveau face à un spectre de surendettement élevé.

Dans un dossier spécial qu’elle a publié en décembre 2018, la Banque mondiale souligne que les vulnérabilités de la dette publique des pays d’Afrique du subsaharienne, dans leur ensemble, ont augmenté cette année. Selon les auteurs du dossier, près de la moitié des pays couverts par le Cadre de viabilité de la dette des pays à faible revenu présentaient à la fin de l’exercice 2018 un risque élevé de surendettement extérieur.

La Guinée a été classée, certes, parmi les pays à risque de surendettement modéré, au même titre que le Mali et le Niger, mais il n’en demeure pas moins qu’elle est exposée à des risques importants de détérioration de sa dette.

Au nombre des facteurs qui expliqueraient le surendettement de la Guinée, les experts de la Banque mondiale avancent les investissements massifs du pays dans les secteurs des infrastructures énergétiques et de transport. C’est le cas notamment des fonds empruntés pour financer les travaux de construction des barrages de Kaléta, de Souapiti et autres.

« Afin de préserver la soutenabilité de la dette dans le cadre d’une facilité élargie de crédit du FMI approuvée en 2017 pour 170 millions USD, la Guinée a accepté de limiter les emprunts non concessionnels supplémentaires à 650 millions USD en 2018-2020 », révèlent les auteurs du dossier spécial intitulé : Gérer les vulnérabilités de la dette au Mali, Tchad, Niger et en Guinée.

Pour améliorer les perspectives de soutenabilité de la dette de ces quatre pays, la Banque mondiale conseille de poursuivre l’apurement des arriérés, la mise en place de politiques budgétaires saines et l’amélioration de la gestion. Sans quoi, leur surendettement ira en s’aggravant.

Bachir Sylla

Leave A Reply

Your email address will not be published.