Communales 2018 : Naby Laye Camara, le fer de lance du RPG à Kaloum

0

(Guinéeco.info)-Naby Laye Camara, un cadre de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) est candidat du RPG-Arc-en-ciel à la mairie de Kaloum, le quartier administratif et des affaires de la capitale guinéenne. Hier, mercredi 31 janvier 2018, un reporter de votre journal économique en ligne, l’a interrogé, à son domicile de Kaloum, autour de son projet pour cette commune qui l’a vu naître.

Cet ancien chargé de cours à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry(UGANC), a été, un moment, directeur juridique à la Banque populaire maroco-guinéenne et directeur général adjoint à la Banque malaisienne, avant d’être conseiller à la Primature et membre du Conseil Economique et Social(CES). Naby Laye Camara, que l’on dit intègre,  a dirigé par ailleurs l’Agence guinéenne d’exécution de travaux d’intérêt public pour l’emploi, présente dans beaucoup d’autres pays en Afrique.

« A travers ma personne, nous avons pu adhérer au niveau du réseau africain Africa Type.  Dieu merci c’est à travers cette activité de l’AGETIPE que nous avons pu réaliser la corniche de Conakry depuis les résidences 2000 jusqu’à  l’espace culturel Fougoufougou », nous a-t-il confié. Selon lui, c’est ce qui lui a donné la conviction que ses jeunes aiment bien travailler pour leur localité.

« Ce sont eux qui sont venus m’approcher pour dire qu’ils étaient déçus des activités des anciens qui étaient en face d’eux. Toutes les anciennes figures qu’ils avaient l’habitude de voir, ils se disent qu’ils sont un peu déçus. C’est ainsi qu’ils m’ont demandé de bien vouloir me présenter et qu’ils me soutenaient », explique au micro de Guinéeco.info.

« Quand vous êtes sollicités par des jeunes, qui ont vu en vous certaine confiance parce que vous avez eu à travailler, vous ne pouvez qu’accepter. Ils ont estimé que cette tâche que nous avons pu marquer au niveau de Fougoufougou, qui permet aujourd’hui à beaucoup de jeunes à la fois de se récréer, mais aussi de créer de l’emploi pour d’autres qui en ont besoin, mérite d’être valorisée», argue-t-il, en soulignant qu’avant son action, la corniche sud de Kaloum étaient en train d’être envahie par l’eau de mer et les promoteurs immobiliers sans foi ni loi.

« J’ai prêté serment… »

Evoquant son programme pour la commune de Kaloum, il parle de la défense des populations locales. « Je suis juriste, je suis avocat aussi et j’ai prêté serment pour la défense des citoyens », jure-t-il.  « Une fois élu, pour faire les écoles à Kaloum, pendant les vacances, nous avons la possibilité de donner à la fois aux maçons de refaire les coins là où c’est gâter, de refaire les bancs pour les menuisiers là où c’est casser, de refaire la peinture avant que les enfants ne reprennent les classes entre autres. Tous ces corps de métiers-là vont se sentir concernés par les travaux de la localité » promet M. Camara.

Ramener les ressources vers les collectivités

Pour l’exécution de son programme une fois élu, M. Camara compte prioritairement sur les moyens que l’Etat central doit mettre à disposition des collectivités locales, qu’il promet d’utiliser de manière judicieuse et transparente. « Il y a des ressources propres à la collectivité ; peut être qu’actuellement c’est mal reparti, c’est mal capter. Il faut les ramener vers la collectivité », a fait valoir le candidat du parti au pouvoir.

« Dieu merci, ajoute-t-il, nous avons ces relations en Guinée qu’à l’étranger pour pouvoir au moins aider notre collectivité, parce que nous souhaitons que Kaloum prenne son image d’antan, que Kaloum soit la perle si ce n’est de l’Afrique de l’Ouest mais au moins que ça soit la perle de la Guinée contrairement à cette image que vous voyez maintenant », indique Naby Laye Camara.

Etant banquier, il pense jouir d’une crédibilité auprès des institutions de financement et se dit capable de présenter des projets bancables afin d’obtenir des financements.

Tafsir Bah

Leave A Reply

Your email address will not be published.