Classement : la Guinée mal classée dans les indices d’attractivité et de stabilité en Afrique

0

(Guinée Eco)-L’institut Amadeus, un think thank marocain, a publié le 17 mars 2020 l’édition 2019 de ses indices d’attractivité et de stabilité en Afrique. Dans ce classement africain, la Guinée occupe des places très peu honorables.  

En effet, en matière d’attractivité économique, l’indicateur permettant de comparer l’opportunité d’investissement entre les différents pays africains, la Guinée est classée 36e parmi les 54 pays du continent, avec un score 48, 33 points sur 100 possibles. Ce qui la positionne loin derrière l’Ile Maurice, le premier du classement, avec 76,73 points, mais aussi nettement devant la lanterne rouge, le Soudan du Sud, qui n’engrange que 29, 85 points sur 100.

Au niveau des classements par groupe d’indicateurs, la Guinée occupe la 16e place du Potentiel et de la dynamique du marché, dont la première place revient à l’Egypte et la dernière au Tchad. Cet indicateur permet de mettre en évidence les facteurs sous-jacents de la croissance économique, la structuration de la croissance et de la distribution des revenus et l’ouverture du marché cible sur le commerce extérieur et l’investissement étranger

En matière de la Régulation et du rôle de l’Etat, qui synthétise la qualité de la régulation institutionnelle et le rôle de l’Etat pour soutenir le développement de entrepreneuriat et de l’investissement, l’organisation d’un système judiciaire ou d’arbitrage commercial transparent, y compris sur les marchés publics ainsi que les infrastructures mises en place et les capacités de l’Etat à prolonger un investissement public important, le pays d’Alpha Condé est classé 43e, loi derrière l’île Maurice, le premier du classement, et pas très loin de la lanterne rouge, le Soudan du Sud.

Concernant le classement des pays africains en matière qualité de facteurs de production, qui permet à un investisseur de comprendre les ressources avec lesquelles il pourra fonctionner au sein du marché d’implantation, la disponibilité et la qualité des financements ou des ressource humaines disponibles, le niveau de formalisation du marché du travail, la productivité du travail, la Guinée est 31e sur 54. 

Sur l’indice de stabilité, qui permet d’appréhender la trajectoire politique d’un État dans sa complexité à partir des connaissances partagées par les scientifiques et les institutions productrices de sens et d’analyse telles que les think-tank, la Guinée occupe la 35e place à l’échelle des 54 pays du continent noir. Là elle totalise 52 sur les 100 points de l’indice. Le Botswana, le premier du classement, récolte 76, 7 points et la Somalie, bonne dernière, se tire avec un score de 28,5 points.

La Guinée est classée 39e en matière de sociologie de l’Etat, du contrôle de la violence et de la gouvernance sécuritaire à la tête de la laquelle se trouve Maurice et la Somalie bonne dernière. Cet indicateur évalue la capacité de l’Etat à exercer un monopole de la violence légitime, à contrer les déstabilisations de groupes armés et/ou violents et à imposer une souveraineté incontestée sur son territoire à travers des forces armées structurées.

En matière de vulnérabilités sociales et environnementales qui permettent de mettre l’accent sur des faiblesses structurelles qui peuvent devenir de véritables menaces si elles ne sont pas prises en compte par l’action publique, la Guinée est 22e sur 54. Au niveau de classement, Seychelles vient en tête et le Soudan occupe la queue du peloton.

Sur le plan de la Résilience de l’Etat dont la première place est occupée par le Bostwana, la Guinée est 31e. Les pays résilients sont ceux dans lesquels il existe une certaine confiance des citoyens et des partenaires internationaux envers le pays et ses institutions

Ce mauvais classement de la Guinée dans les indices d’attractivité et de stabilité illustre, si besoin en était, illustre la mauvaise gouvernance que connait ce pays pourtant très bien doté en ressources naturelles. Malheureusement, les réformes annoncées par les autorités actuelles du pays tranchent nettement avec les dures réalités du terrain.

Bachir Sylla

Leave A Reply

Your email address will not be published.