Burundi : RSF se réjouit de la libération de 4 journalistes emprisonnés depuis 430 jours

(Guinée Eco)-Reporters Sans Frontières vient d’annoncer la libération de quatre journalistes burundais qui ont passé plus d’un an en prison pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ». RSF remercie tous ceux qui ont œuvré à ses côtés pour la libération d’Agnès Ndirubusa, de Christine Kamikazi, de Egide Harerimana et de Térence Mpozenzi du média Iwacu 

« Après 430 jours de prison pour “atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat”, c’est avec un immense soulagement que nous avons appris leur libération récente », indique l’ONG dans une note parvenue à la rédaction de votre journal en ligne.  « Après des mois de mobilisation auprès des autorités locales et grâce à vos nombreuses signatures, le nouveau chef de l’Etat Évariste Ndayishimiye leur a finalement accordé une grâce présidentielle », révèle RSF, tout en saluant cette décision.

L’ONG appelle le Président de la République du Burundi élu en mai 2020 à tourner la page des années de répression contre les médias burundais en permettant la reprise des activités des radios suspendues ou sanctionnées et en favorisant le retour en toute sécurité des nombreux journalistes encore exilés.

« Nous pouvons tous nous féliciter pour cette excellente nouvelle. Merci pour votre implication, sans vous rien de tout cela n’aurait été possible. Cette libération est un message d’espoir pour le Burundi après 5 années d’intense répression contre les médias », estime Reporters Sans Frontières qui est par ailleurs pleinement mobilisée aux côtés de « tous les autres journalistes actuellement injustement emprisonnés dans le monde ».

 Bachir Sylla pour Guinee-eco.info

Leave A Reply

Your email address will not be published.