Accra : la Présidente tanzanienne reçoit le Prix des Grands bâtisseurs doté du Trophée Babacar Ndiaye

(Guinée Eco)-Samia Suluhu Hassan, la présidente tanzanienne a reçu ce mercredi 25 mai 2020 le Super grand prix des bâtisseurs doté du Trophée Babacar Ndiaye, du nom de l’ancien Président de la BAD, pour son leadership personnel et pour les énormes engagements et investissements pour étendre les routes et le réseau de transports ferroviaires de la Tanzanie. Décerné chaque année à un chef d’Etat africain, le super grand prix des bâtisseurs vise à célébrer les bons exemples et à encourager les pays du continent à améliorer la route et les transports.

The Africa Road Builders est une série de deux conférences des acteurs de la route,  des transports et des mobilités en Afrique parrainée par la Banque africaine de développement. Elle a été initiée par des journalistes africains réunis au sein du consortium Acturoutes. La cérémonie de remise  du Super grand prix de cette année à la première femme présidente musulmane d’Afrique et qui fait partie des personnalités les plus influentes dans le monde selon le magazine américain Forbes a eu lieu en marge des Assemblées annuelles de la BAD.

Depuis le mois de mars, Mme Samia Suluhu a été désignée lauréate de ce grand prix par le Comité de sélection d’Acturoutes à l’occasion de la conférence inaugurale qui a eu lieu au Nigéria dont le Président, Mouhamadou Buhari, est détenteur du précédent prix. Outre ce dernier, les présidents Macky Sall du Sénégal, Alassane Dramane Ouattara et le Général Fatah Al Sissi d’Egypte sont récipiendaires de ce prix qui sont décernés depuis 2016.

Expliquant les raisons qui ont plaidé en faveur de la présidente tanzanienne, les initiateurs ont affirmé s’être basés sur un rapport réalisé cette année par le Réseau Médias pour les infrastructures et la finance en Afrique (MIFA) et avoir pris en compte les rapports publics des institutions et organisations internationales sur les routes et les transports en Afrique, ainsi que toutes les publications pertinentes disponibles et consultables dans les domaines considérés.

Dans un communiqué de presse publié en mars dernier et qui a été lu lors de la cérémonie de remise du prix au Centre international de conférence d’Accra, le Comité de sélection a noté l’appui de la Banque africaine de développement (BAD), doté d’une enveloppe de 290 millions de dollars, dans le cadre de la redynamisation des transports routiers, ferroviaires et aériens du pays.

« Le Comité a également pris en compte le contrat de 172,2 millions de dollars (398,3 milliards de shillings tanzaniens) attribué le 8 février à la Chinese Corporation Limited (CRRC) pour la fourniture de 1 430 wagons de fret modernes. Le comité salue ainsi les efforts de l’opérateur des chemins de fer tanzaniens, Tanzania Railways Corporation (TRC). Toute l’Afrique a les yeux rivés sur la Tanzanie pour la mise en œuvre de cet ambitieux programme », souligne le communiqué.

La cérémonie a été l’occasion pour M. Mike Salawou, Directeur par intérim du Département Secteur Privé, Infrastructures et industrialisation de la Banque africaine de développement de présenter les efforts consentis par son institution pour le développement du secteur des transports en Afrique ces dernières années. Il a également le rôle transversal des transports dans l’atteinte des cinq priorités de la BAD. Selon lui, la Banque africaine de développement veut aider les pays du continent à construire de nouvelles générations d’infrastructures de transport.

Sentiment mitigé de la lauréate

En recevant son prix, SE Samia Suluhu a exprimé sa gratitude au président et au peuple pour l’accueil chaleurs qui lui été réservé depuis qu’elle est arrivée au Ghana, un pays incarnant l’esprit du panafricaine pour être celui de Kwame Nkrumah. Elle a également tenu à remercier Adesina, le président de la BAD qui l’a invitée aux présentes assemblées annuelles.

Elle s’est dit honorée de recevoir ce prix dont elle ne rêvait pas. C’est pourquoi d’ailleurs il dit le revoir avec un sentiment mitigé, estimant que les acquis que son pays a enregistrés jusque-là sont davantage des œuvres de ses prédécesseurs, notamment le défunt président John Magufuli qu’elle a remplacé depuis un an et qui était passé ministre des transports et ministres des infrastructures avant d’occuper la fonction suprême de son pays. « Si ce trophée est personnel, mon prédécesseurs le mériterait plus que moi, malheureusement il n’est plus ici-bas pour profiter des résultats de ses efforts ».

Pour Mme Samia Suluhu Hassan, l’Afrique doit produire et commercer entre elle d’où l’importance des infrastructures de transport dont les voies ferrées à écartement normal. « Notre objectif est d’améliorer nos liaisons intérieures et les éteindre aux pays voisins et au-delà », indique-t-elle. Selon, la Zone de libre-échange continental (ZLECA) ne devient une réalité que quand il y aura une interconnexion des infrastructures à l’échelle du continent

La présidente Samia a par ailleurs exprimé sa reconnaissance à l’endroit de la BAD pour son appui dans le financement des infrastructures en Tanzanie. « Nous pensons que le Fonds africain de développement est un partenaire de confiance et stratégique. Elle a salué le commissaire général du prix Babacar Ndiaye, Barthélemy Kouamé, qui l’a invitée à continuer à « bâtir, encore bâtir des infrastructures. En réponse, elle a conclu en ces termes : « Nous sommes fiers de ce prix et nous allons continuer de bâtir ».

D’Accra, Bachir Sylla pour Guinee-eco.info

Leave A Reply

Your email address will not be published.