Appel à candidatures : NRGI recherche un pair-évaluateur pour l’audit indépendant de l’édition 2021 de l’indice de gouvernance des ressources (RGI) pour la Guinée

(Guinée Eco)-NRGI publiera la prochaine édition de son indice de gouvernance des ressources (RGI) en 2021 sur plusieurs pays, dont la Guinée. L’édition 2021 évaluera les performances des pays sur deux années, 2019 et 2020. La collecte initiale de données est en cours et se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2020, pour une publication du rapport au premier semestre 2021.

NRGI lance le présent appel à candidatures pour le recrutement d’un pair-évaluateur indépendant (femme ou homme) qui aura la responsabilité d’auditer le questionnaire complet lorsqu’il sera rempli, et d’assurer la qualité et l’exactitude des données collectées. Les personnes intéressées sont invitées à demander par email les termes de référence de cet appel en écrivant à mcisse@resourcegovernance.org  copie à hlado@resourcegovernance.org.  Elles pourront ensuite envoyer leurs candidatures aux mêmes adresses jusqu’au 13 décembre 2020.

La Guinée avait été évaluée en 2017 sur les années 2015 et 2016, et en 2019 sur 2017 et 2018. La progression de la Guinée depuis 2015 pourra ainsi être observée car nous utiliserons le même questionnaire et une méthodologie comparable. Nous ajouterons une série de questions satellites pour approfondir certains aspects de la gouvernance, cependant ces dernières ne contribueront pas aux scores mais à l’analyse dans le rapport final.

Pour mémoire, l’évaluation de la Guinée en 2019 avait conclu à une amélioration du score de 2017 (44/100) de 12 points à 56/100, reflétant ainsi des progrès dans plusieurs composantes de la chaine décisionnelle de la gouvernance, depuis l’attribution des permis jusqu’à la transparence budgétaire, en passant par la transparence sur les activités de la SOGUIPAMI.

Il restait néanmoins d’importants chantiers, parmi lesquels la mise en œuvre effective du Fonds National de Développement Local (FNDL), la finalisation et la mise en œuvre de la loi sur la propriété réelle, la divulgation des intérêts financiers des membres du gouvernement et hauts fonctionnaires dans les titres miniers afin de démontrer l’absence de conflits d’intérêts, ainsi que la divulgation régulière des données officielles du secteur pour renforcer la transparence intégrée (mainstreaming) et sous des formats lisibles par machine.

Leave A Reply

Your email address will not be published.