Angola : la BAD salue les réformes économiques et fiscales remarquables

(Guinée Eco)-Au terme d’une visite officielle de trois jours en Angola, la directrice générale pour l’Afrique australe du Groupe de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org), Leila Mokaddem, a félicité la nation lusophone pour ses réformes économiques en cours. Mme Mokaddem était en visite en Angola du 8 au 9 novembre 2022, où elle a rencontré les membres du gouvernement détenant les portefeuilles clés.

Sa visite s’est concentrée sur la préparation d’un nouveau cadre stratégique pour guider le soutien de la Banque africaine de développement dans la transformation économique de l’Angola.

La directrice générale a rencontré Manuel Nunes Junior, ministre de la Coordination économique ; Vera Daves de Sousa, ministre des Finances et gouverneur pour l’Angola à la Banque africaine de développement ; Milton dos Santos Reis, secrétaire d’État au Plan ; Ivan Marques dos Santos, secrétaire d’État à l’Économie et António da Costa, secrétaire d’État à l’Énergie et à l’Eau. Elle a également rencontré les principaux partenaires au développement pour discuter de la coordination de leurs efforts et s’est jointe à Mme Davis de Sousa pour l’ouverture d’un atelier de validation de l’évaluation des systèmes de passation de marchés de l’Angola par le Groupe de la Banque.

Accompagnée de Pietro Toigo, chef de Bureau pays pour l’Angola, la délégation a pris connaissance des principales priorités économiques qui seront exposées dans le prochain Plan national de développement. La directrice a souligné les initiatives de la Banque pour accélérer l’emploi des jeunes et a encouragé l’engagement du secteur privé dans la réalisation d’infrastructures par le biais de partenariats public-privé et a présenté des options pour accélérer l’investissement dans l’agriculture.

En conclusion de sa visite, Mme Mokaddem a déclaré : « J’ai été impressionnée par les remarquables réformes économiques et fiscales que l’Angola a entreprises dans un contexte mondial très difficile. Après avoir stabilisé l’économie et créé un espace fiscal, l’Angola peut maintenant investir pour améliorer ses infrastructures, stimuler le secteur privé et accélérer la création d’emplois. La Banque africaine de développement est prête à soutenir le pays dans cet effort de transformation économique ».

L’Angola est actionnaire de la Banque depuis 1977. Le portefeuille de la Banque africaine de développement en Angola s’élève à 1,05 milliard de dollars répartis entre quatre de ses cinq domaines prioritaires : éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie (44 %), améliorer la qualité de vie des populations en Afrique (31 %), nourrir l’Afrique (17 %) et industrialiser l’Afrique (8 %). Ses opérations se concentrent sur cinq secteurs : l’électricité, l’agriculture, le social, la finance, l’eau et l’assainissement.

Source : BAD

Leave A Reply

Your email address will not be published.