Alpha Condé : « Aucun préfet, aucun maire n’est autorisé à vendre ou bailler un terrain. Celui qui le fera sera poursuivi sans aucun état d’âme ! »

(Guineeco.info)-Le président Alpha Condé a profité des récents états généraux de la décentralisation et du développement pour mettre en garde les préfets et les maires qui se rendraient coupables de vente ou de bail de terrains appartenant à la l’Etat, a constaté un reporter de votre journal économique en ligne.

Devant les élus locaux et les administrateurs territoriaux réunis dans l’antre du Palais du peuple, à Conakry, le Président de la République a évoqué l’épineux problème de gestion foncière en Guinée. Selon lui, sous la première République, tout était clair.

« Aujourd’hui, nous sommes dans une situation totalement ubuesque : on ne sait plus à qui appartient la terre. Comment voulez-vous que des gens viennent investir ? Quand il a fini de tout préparer, quelqu’un se lève pour dire cette terre appartient à  mon grand-père, à mon arrière-grand-père, etc », déplore le Professeur Alpha Condé.

Le chef de l’Etat de s’interroger, non sans amertume : « Comment voulez-vous qu’on puisse investir, comment voulez-vous qu’on puisse faire des baux si on ne sait pas à qui appartient la terre ? » Droit dans ses bottes, il affirme qu’aucun préfet n’a le pouvoir de donner un bail, à plus forte raison un terrain.

Pour, il présume qu’il y a des préfets et des maires qui ont vendu des terrains de l’Etat par le passé alors que cela est contraire à la loi. « Nous sommes en train de faire des enquêtes. Tout terrain vendu ou baillé de façon illégale sera repris par le gouvernement », prévient-il.

Et d’ajouter : « Nous n’indemniserons en aucun cas un terrain vendu illégalement. Nous n’indemniserons pas ! Par contre, personne ne peut se prévaloir de sa turpitude. Si le terrain est vendu légalement, impliquant la responsabilité de l’Etat, cela a été fait par un fonctionnaire du ministère de la ville, nous indemniserons mais nous sanctionnerons les responsables ».

Le Président Alpha Condé croit, dur comme fer, que les gens se battent pour être maires en pensant qu’ils vont vendre les terrains de l’Etat. « Aucun préfet, aucun maire n’est autorisé à vendre ou baillé un terrain. Celui qui le fera sera poursuivi sans aucun état d’âme ! Qui qu’il soit. Vous n’êtes pas là pour vendre les biens du pays », tranche-t-il

Bachir Sylla et Mamoudou Boulléré Diallo

Leave A Reply

Your email address will not be published.