Le CES a bouclé sa première session annuelle

0

(Guinéeco.info)-Le Conseil économique et social guinéen a bouclé hier, mardi 30 mai, sa première session ordinaire de l’année par l’adoption, en plénière, du rapport général de ses 60 jours de travaux entamés fin mars dernier.

Dans son discours de clôture de la session, la présidente du CES, Hadja Rabiatou Sérah Diallo a indiqué que depuis le 28 mars dernier, les conseillers se sont consacrés à l’examen minutieux d’un thème de saisine du président de la République et de plusieurs autres auto saisines. Selon elle, le CES a reçu un sujet de saisine du chef de l’Etat, relative au recueil des avis et recommandations  du CES à propos du rapport provisoire de la commission nationale de réflexion sur l’éducation. « Nous le remercions pour cette saisine et lui demandons humblement la poursuite de telle initiative qui est l’une des raisons fondamentales de notre existence » a souhaité Hadja Rabiatou Sérah Diallo.

Concernant les thèmes d’auto saisine, précise-t-elle, il convient de préciser qu’à l’ouverture de la session, huit sujets avaient été programmés. Mais après reformulation, la plénière de l’institution réunissant l’ensemble des distingués conseillers n’a retenu que six thèmes et non des moindres :  « Exode rural : quelle solution ? » ; « Adéquation, décentralisation et développement local » ; « violences faites aux femmes et aux jeunes filles : quelle stratégie pour l’éradication de ce fléau » et « autonomisation de la femme guinéenne : quelle stratégie » et « mobilisation des recettes publiques » et « la fuite des capitaux ».

Pour l’examen de ces thèmes de saisine et d’auto saisine, la présidente du CES révèle qu’en plus de ses compétences internes, son institution a également fait appel à des cadres de départements ministériels et à plusieurs compétences extérieures pour un partage d’informations.  Au nom de ses collègues, elle a  remercié et félicité toutes ces personnes ressources qui se sont mises à leur service pour faciliter l’élaboration des rapports sur les différents thèmes.

« Au cours des différents débats, la méconnaissance du CES a été une préoccupation évoquée par beaucoup d’entre nous, sinon par la majorité. Je constate que c’est une réalité. C’est pour cette raison que je lance un appel solennel  à vous, pour vous investir pendant l’intersession, à faire mieux connaitre notre institution à vos mandants et dans vos lieux de résidence. Ce qui vous permettra de recueillir certaines préoccupations qui pourrait permettre au conseil de formuler des avis et des recommandations appropriés au président de la République et à l’Assemblée Nationale » a-t-elle conclu.

Tafsir Bah

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.